Édition 2013 de la session intensive de l'Université d'été en patrimoine

La Baie-des-Chaleurs, par-delà les cartes postales

Lectures des héritages amérindiens, acadiens, anglo-normands, canadiens et britanniques

Dans la Baie-des-Chaleurs, du 18 au 24 août 2013

Pour sa troisième édition, l'équipe de l'Université d'été en patrimoine (UEP) se transporte sur le versant sud de la côte gaspésienne, dans la Baie-des-Chaleurs. La diversité des héritages ethnoculturels sera à l'avant-scène, à travers l'exploration de la bande littorale qui s'étire de Nouvelle à Paspébiac. Des premiers établissements amérindiens à l'implantation acadienne, en passant par les migrations de loyalistes américains, les installations de pêcheurs jersiais ou normands et les diverses initiatives de colonisation britanniques, une étonnante mosaïque est née. Ces épisodes laissèrent dans leur sillon nombre de marques qui cohabitent encore aujourd'hui sur un territoire relativement restreint. La toponymie, l'architecture, les us et coutumes, la langue, les institutions et les éléments patrimoniaux de chacune des localités participent de manière étroite à nommer et définir ces cultures multiples. Que l'on pense au Manoir Hamilton de New Carlisle, aux villages fermés du B.A.E.Q., au hameau de Gesgapegiag, à l'entrepôt Lebouthillier de Paspébiac, au vieux moulin de Saint-Omer, au cimetière protestant de Black Cape ou encore au Mont Saint-Joseph et au barachois de Carleton-sur-Mer, la variété des héritages interpelle.

Inspirée par cet environnement unique au Québec, l'équipe de l'UEP souhaite faire découvrir le concept de patrimoine à travers trois axes : débusquer des objets de mémoire (matériels et immatériels) porteurs de sens, mettre au jour les discours qui les supportent et, enfin, faire la pédagogie des processus de patrimonialisation émergents. Pour y arriver, les étudiants et les étudiantes seront invités à participer à des ateliers pratiques et des enquêtes de terrain, en plus de prendre part à des circuits guidés et d'assister à des conférences d'experts et d'intervenants. Ces activités permettront d'explorer le patrimoine culturel sous toutes ses formes. Les univers agricole, forestier et maritime seront interpellés à travers les thèmes suivants : le patrimoine paysager, le patrimoine industriel, le patrimoine vivant, le patrimoine architectural, le patrimoine archivistique, le patrimoine de la colonisation et le patrimoine naturel.

Programme de la session intensive

Vendredi 16 août : 16h à 19h
Local : D-530, UQAR

L'approche du patrimoine à l'Université d'été en patrimoine : quelques concepts-clés. Présentation du plan de cours et du programme de la session intensive.
Jean-René Thuot, responsable pédagogique et professeur d'histoire à l'UQAR.

Questionnaire-surprise

Présentation des ressources qui structurent le patrimoine officiel en lien avec le territoire à l'étude (UNESCO, différents paliers gouvernementaux, municipalités, OSBL)
Amélie Brière, chargée de projet de l'UEP.

Dimanche 18 août – Introduction au patrimoine de la Baie-des-Chaleurs.
Départ UQAR : 7h30 am

AM – Le territoire de la Baie-des-Chaleurs, par delà les cartes postales (Au Lieu historique national du Canada de la Bataille-de-la-Ristigouche)

10h30 – La Baie-des-Chaleurs, d'hier à aujourd'hui
Pascal Alain, Écomusée de Tracadièche

Conférence de l'UEP ouverte au grand public

MIDI– Visite du Lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche - patrimoine archéologique

PM– L'offre patrimoniale : quelques exemples et initiation à la loi sur le patrimoine culturel

13h30-15h00 – Vestiges de bataille et de persécution sur la Ristigouche
Michel Goudreau, Société historique Machault (Conférence présentée dans le cadre du mois de l'archéologie)

15h15-16h45 Présentation de l'offre patrimoniale et de la Loi sur le patrimoine
Steve Arsenault, direction régionale du ministère de la Culture et des Communications du Québec de la Gaspésie / Îles de la Madeleine.

Lundi 19 août - Le secteur de Nouvelle/Carleton : les paysages culturels de Carleton, l'héritage de la colonisation et le souvenir de la mer.

AM Quelques éléments de définition

8h-9h05 AM - L'histoire du patrimoine (à la Maison Willet, Village gaspésien de l'héritage britannique de New Richmond)
Karine Hébert, professeure d'histoire, UQAR

AM - L'arrière-pays de Carleton, ou le patrimoine invisible (À partir du Cégep jusqu'à la Mission Saint-Louis)

9h45-12h00 AM - Visite de la Mission Saint-Louis
Jean-Marie Thibeault, enseignant en histoire au Cégep Gaspésie-les-Îles, campus de Carleton.

12h45-13h45 - Introduction au relevé en plan (À la Mission Saint-Louis)
Nicolas Beaudry, professeur d'histoire et d'archéologie à l'UQAR.

PM – Perspectives paysagères

14h30-16h00 - Protection des paysages, survol du patrimoine immatériel et enjeux régionaux (au Cégep Gaspésie-les-Îles, campus de Carleton)
Gabrielle Paquette, direction régionale du ministère de la Culture et des Communications du Québec de la Gaspésie / Îles de la Madeleine.

16h15-18h15 - Commentaire de paysage au Mont Saint-Joseph (Au Mont Saint-Joseph)
Manon Savard, professeure de géographie et d'archéologie, UQAR.

Soirée – Entretien sur les politiques culturelles et le patrimoine bâti

20h-21h30 - Politique culturelle et préservation du patrimoine bâti font-elles bon ménage ? (Au chalet de la pointe Tracadiguash, Carleton-sur-Mer)
Pascal Alain, directeur du service du tourisme, de la culture et des loisirs, Ville de Carleton.

Mardi 20 août -Le secteur de Maria/New Richmond : patrimoines amérindiens et britanniques, d'un projet de village à l'autre.

AM – L'héritage amérindien

8h00-9h00 - Derrière le parement, un construit. Petite épistémologie du patrimoine (À la maison Willet du Village gaspésien de l'héritage britannique)
Julien Goyette, professeur d'histoire, UQAR.

9h30-12h00 – Le patrimoine territorial et culturel des Mi'gmaqs de la Gaspésie (À la maison de la professeure)
Danielle E. Cyr, professeure émérite de l'Université York.

PM – Les villages historiques

Le projet du Village traditionnel mi'gmaqs de Gesgapegiag.

Visite du village gaspésien de l'héritage britannique (libre).

Réflexions sur le concept des villages modèles et des grandes entreprises de reconstitution patrimoniale (À la maison Willet du Village gaspésien de l'héritage britannique)
Joannie Rousseau, étudiante en histoire à l'UQAR et ancienne participante de l'UEP.

Soirée – Les savoir-faire gaspésiens

19h30-21h - Causerie sur la pêche aux harengs et son rôle culturel, social et économique dans la Baie-des-Chaleurs (Au chalet de la pointe Tracadiguash, Carleton-sur-mer)
Michel Landry, historien.

Mercredi 21 août – Le secteur de Bonaventure/New Carlisle : le patrimoine architectural acadien et loyaliste et l'héritage politique canadien-français.

AM – Le patrimoine acadien de Bonaventure

8h35-9h55 - L'inventaire en patrimoine bâti : critères et pratiques de classification des biens (Centre Bonne Aventure, Bonaventure)
Steve Arsenault, direction régionale du ministère de la Culture et des Communications du Québec de la Gaspésie / Îles de la Madeleine.

10h05-12h30 - Le circuit acadien Visite commentée de l'exposition sur le bâti acadien et balade sur la rue Grand pré
Serge R. Arsenault, conseiller municipal de Bonaventure et président de la commission culturelle de la Ville.

DINER - La fabrication de canot : savoir-faire familial et conjoncture économique

12h35-13h45 - On sort des sentiers battus… : La fabrique de canot sur le bord de la rivière Bonaventure (à Bonaventure)
Robert Arsenault.

PM – Le patrimoine loyaliste de New Carlisle

14h00-17h00 Heritage New Carlisle et la Maison Kempffer
Circuit avec M. Normand Desjardins, Heritage New Carlisle

Soirée – L'héritage de René-Lévesque : un patrimoine politique (À la Maison Kempffer de New Carlisle)

19h-20h30 - Présentation de la Fondation de la Maison René-Lévesque et visite des lieux du projet.
Louis Bernard, président de la fondation de la Maison René-Lévesque

Jeudi 22 août - Le secteur de Paspébiac : du patrimoine maritime au patrimoine immatériel

AM – Travaux de session

8h00-9h00 - Préparation des enquêtes de terrain (À la maison Willet du Village gaspésien de l'héritage britannique)
Jean-René Thuot, responsable pédagogique et professeur d'histoire, UQAR.

9h15-10h45 AM – « The Gaspé Coast is much more than that… » : Regard sur les images touristiques (À la maison Willet du Village gaspésien de l'héritage britannique)
Jacinthe Archambault, candidate au doctorat de l'Université de Montréal.

PM – Le secteur de Paspébiac : du patrimoine immatériel au patrimoine maritime

12h30-13h20 Visite guidée du Site historique du Banc de pêche de Paspébiac.

13h30-14h30 - Le patrimoine oral de Paspébiac. Un accent unique, des mots en image, une parlure qui s'est transmise de génération en génération (Au Site historique du Banc de pêche de Paspébiac)
Fernand Alain, conteur.

15h-17h - Paspébiac, établissement jersiais : utilisation de l'espace et marchandises de consommation. L'archéologie au service de la mise en valeur (Au Site historique du Banc de pêche de Paspébiac)
Dominique Lalande, archéologue et directrice de la firme Ruralys.

Soirée – Causerie

19h-20h30 – Causerie : Le banc de pêche, centre de vie névralgique

L'histoire de la pêche, les bancs de pêches et l'héritage jersiais de la Baie-des-Chaleurs suivie d'un entretien avec M. Mimeault.(Au Site historique du Banc de pêche de Paspébiac)
Mario Mimeault, historien

Vendredi 23 août – Prendre la mesure du terrain : inventaires, relevés et collectes

9h00-9h45 AM - La création du Village gaspésien de l'héritage britannique (À la maison Willet du Village gaspésien de l'héritage britannique)
Joan Dow, fondatrice du Village gaspésien de l'héritage britannique.

AM et PM - Enquêtes de terrain

10h00 AM à 16h – Les équipes d'étudiants mènent une première enquête de terrain, en lien avec le projet de recherche automnal.

17h-19h - Petite pause à la microbrasserie Le Naufrageur et visite des lieux. À Carleton-sur-mer.

Fin de soirée – Bilan des excursions

Samedi 24 août – Retour à Rimouski et quelques arrêts pertinents

10h45-12h AM – Le parc national de Miguasha et le concept de patrimoine mondial (à Nouvelle)
Paul Lemieux, directeur du parc.

13h35-14h35 - Boucler la boucle : visite de la maison Young, à Pointe-à-la-Croix.

Arrivée à Rimouski vers 17h10.